Comment protéger les plantes du froid?

L’hiver approche à grands pas! Le temps est venu de s’assurer que tout le jardin traversera la saison froide dans de bonnes conditions. Découvrez comment protéger les plantes du froid.

1- Protéger les racines.

La plante en hiver se protège d’elle-même. Elle perd ses feuilles et concentre toute son énergie au niveau des racines. Il faut veiller à aider les plus fragiles ( plantes jeunes ou moyennement frileuses) . N’hésitez pas à couvrir le pied des arbres et autres végétaux de matières végétales comme par exemple idéalement des feuilles mortes. Souvent, une bonne protection des racines permet à des végétaux pourtant frileux de repartir au printemps!

Évitez les matières minérales comme les cailloux qui ont tendance à conserver le froid et qui risquent de refroidir davantage la plante.

2- Rentrer les plantes frileuses.

J’en ai fait l’expérience: certaines plantes malgré tout le soin apporté ne supportent pas le froid. C’est la cas par exemple du citronnier ( et pourtant je suis dans le Rhône, loin d’être la région la plus froide!). Il faudra donc les rentrer mais attention, pas dans n’importe quelles conditions! Les plantes passant l’hiver en intérieur doivent être absolument être placées dans des pièces fraîches ( maximum 15°) et lumineuse. Gare sinon aux attaques de cochenilles… L’idéal? Une serre ou une véranda non chauffée…

Saviez-vous qu’il est possible de garder d’une année sur l’autre les plantes dites annuelles ( tomates, piments…)?

Il suffit de les placer dans une pièce lumineuse, à l’abri du froid ( minimum 10°). Toutefois, sous nos latitudes, il est beaucoup plus simple de resemer au printemps plutôt que de faire hiverner artificiellement ces plantes.

3- Le voile d’hivernage.

C’est une solution qui consiste à « couvrir » les végétaux d’un voile afin de limiter les déperditions de chaleur. Il en existe différents modèles selon leur épaisseur. A noter que le voile ne protège pas totalement du gel. Au mieux, il permet de gagner quelques degrés ( 2 ou 3° maximum liés à la transpiration de la plante).

Par exemple à 0°, la plante ressentira 3°. Cela limitera les effets du gel mais à – 15°, les effets seront très limités.

Dans la mesure du possible, on privilégiera donc l’hivernage sous serre ou véranda non chauffée. Cependant, le voile d’hivernage trouvera toute son utilité lorsque cela se révèle impossible.

4- Éliminer les petites branches fragiles des arbres.

Sans tailler à gros coups de sécateur, vous pourrez, pour aider l’arbre à bien redémarrer au printemps, couper les petites branches qui, trop fines, gèleront en hiver. Pour les reconnaître, c’est facile, on peut les plier facilement avec les doigts. Ne les coupez pas à la main! La coupe doit être nette pour éviter que la cicatrice soit une porte d’entrée pour les champignons..

Pour les fleurs, je vous conseille d’attendre la fin de l’hiver: les fleurs fanées et les branches séchées protègent les nouveaux bourgeons de la rudesse de l’hiver!

Vous avez de la menthe et elle fait triste mine? Pas de soucis, c’est normal! N’hésitez pas à la tailler sévèrement, elle repartira de plus belle!

5- Ne laissez pas les feuilles mortes sur la pelouse.

Les feuilles mortes auront toute leur utilité dans le compost, pour créer des nouvelles zones de potager,  ou au pied des plantes pour protéger les racines du froid.

Toutefois, ne les laisser pas joncher votre pelouse. En effet, l’effet « couverture » va empêcher celle-ci de profiter des rayons du soleil en l’étouffant. Rien de tel comme effet désherbant!

 

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager ou à le liker!

Vous pouvez également nous rejoindre pour poser vos questions sur notre groupe  » La main verte »! »

 

 

 

 

 

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *