Tout savoir sur la culture de la tomate

Pas de panique si vous n’avez pas commencé vos semis ! Au contraire, c’est même plutôt une bonne idée d’avoir attendu.. La tomate germe et pousse rapidement. Semer maintenant vous évitera la corvée de rempotage. Autre avantage : si vous n’avez pas pu acheter de semis, vous pouvez tout à fait démarrer une culture avec une tomate quelconque. Alors prêt à vous lancer ? C’est parti pour tout savoir sur la culture de la tomate!

 

Faire germer vos tomates

Les graines de tomates germent vite : comptez entre 5 et 7 jours. Pour réussir vos semis à tous les coups il vous faudra : un terreau toujours humide, une température aux alentours de 23°C et de la lumière.

Ces 3 conditions réunies, il vous faudra poser une graine sur environ 3/4cm de terreau et la recouvrir d’environ 1cm de terreau.

Pour les semis de tomates  une boîte d’œufs une barquette en plastique  feront très bien l’affaire.

 

Au bout d’une petite semaine, vos semis auront germé. 2 feuilles apparaîtront : ce sont les cotylédons. Puis 2 vraies feuilles de tomates vont apparaître : il est temps de repiquer vos tomates !

Comment repiquer vos tomates ?

Préparer des godets individuels et remplissez-les de terreau. Arrosez pour que la terre soit humide.

A l’aide d’un crayon à papier, créez un trou profond dans votre godet.

Prélevez à l’aide du même crayon un plant de tomate (veillez à le prélever en abîmant le moins possible les racines).

Plantez le plant en laissant seulement dépasser les premières feuilles. Tassez avec le doigt pour combler le trou.

Votre repiquage est terminé ! La tomate va créer de nouvelles racines le long de sa tige enterrée.

Vous pouvez arroser à nouveau en veillant à ne pas noyer le jeune plant.

Afin de garantir un bon enracinement veillez à arroser quotidiennement et à garder vos plants à la lumière et à une température au-dessus de 20°C.

 

Le rempotage des tomates.

Si vous avez semé vos graines en mars, vos plants seront  à l’étroit dans leur godet. Il faudra donc les rempoter dans des pots plus grands.

Sinon, vous pourrez les planter directement en pleine terre début mai pour les régions chaudes et après mi-mai (Saints de Glace) pour les régions plus froides.

Dans les 2 cas, il faudra prévoir cette fois-ci de planter le plant directement avec sa motte.

La technique pour renforcer le réseau racine est soit à nouveau de planter la tomate jusqu’au début des premières feuilles, soit de coucher la tige à l’horizontal et de faire dépasser les premières feuilles.

tomates horizontales

Recouvrez de terre, arrosez, c’est prêt !

La pousse des tomates

Naturellement, le plant de tomate finira par « tomber » et pousser sur le sol. Cela peut favoriser les maladies sur les feuilles et prendre beaucoup de place.

Vous pouvez donc tutorer les tiges avec de la ficelle le long de bâtons de bois par exemple. Certains se servent aussi des branches d’arbres…

Et les gourmands ?

Éternel débat ! Un gourmand est une nouvelle tige qui pousse entre la tige verticale principale et une tige horizontale.

Certains pensent qu’il est utile de les supprimer afin d’accroître la quantité de tomates et d’améliorer leur goût.

D’autres pensent que les supprimer crée des plaies ouvrant la porte à de multiples maladies…

Pour ma part, je le fais au feeling : tout dépendra de la variété et de la croissance de la plante .

La fructification

Très vite des fleurs jaunes feront leur apparition. Une fois polleniseé, elles donneront les futures tomates.

Attention des températures trop faibles (inférieures à 15°C) ou trop chaudes (supérieures à 30°C) affecteront la mise à fruits.

Durant la saison 2019 certaines régions n’ont vu leurs premières tomates mûrir que fin août après les grosses chaleurs !

 

Les maladies

Les tomates sont particulièrement sensibles au mildiou ou à l’oïdium ; l’un brunit les feuilles, l’autre crée une sorte de couche blanche.

Si cela arrive, je vous conseille d’enlever les feuilles et de les jeter loin des plants. Attention à ne pas toucher des feuilles saines.

Évitez l’arrosage sur les feuilles.

En fin de saison (fin septembre), il est tout à fait normal que les plants développent des maladies : la forte humidité y contribue naturellement. L’automne arrive et la culture de la tomate prend fin… N’oubliez pas de prélever les graines !

Cet article  » Tout savoir sur la culture de la tomate » vous a plu?

N’hésitez pas à le partager ou à le liker!

Vous pouvez également nous rejoindre pour poser vos questions sur notre groupe  » La main verte »! »

Vous pouvez également me retrouver sur Instagram!

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *