Les principales erreurs à éviter au jardin

Les beaux jours reviennent et c’est décidé: cette année vous vous occupez du jardin! Afin d’éviter quelques déceptions, vous trouverez dans cet article les principales erreurs à éviter au jardin.

 

1/ Se ruiner dans l’achat de graines en tous genres.

Les catalogues font rêver et pourtant c’est le premier piège: vouloir tout planter.

Le prix de chaque paquet varie entre 2€50 et 4€, autant dire que la facture peut vitre grimper!

Mon premier conseil, si vous débutez au jardin est de sélectionner au maximum 5 types de graines maximum. Se concentrer sur toutes les étapes pour réussir les semis demande du temps et un suivi attentif. S’éparpiller se révèle être donc une source potentiel de pertes de temps mais aussi d’argent.

De plus, il est tout à fait possible de réussir à cultiver un potager sans acheter des graines: les graines de vos tomates, poivrons et autres légumes de saisons pourront tout à fait germer et produire des récoltes satisfaisantes!

 

2/ Démultiplier les zones de culture.

Si vous débutez en jardinage, je vous conseille vivement de vous concentrer sur des zones spécifiques et délimitées. Cela aura plusieurs avantages: arrosages ciblés, suivis des pousses, temps consacré au jardin moins long.

Il ne faut pas oublier que les végétaux sont des êtres vivants et qu’à ce titre, ils ont besoin d’attention: si votre temps dédié au jardin est limité, mieux vaut donc le centrer pour mettre toutes les chances de son côté.

Petit à petit, vous pourrez agrandir vos zones de culture.

 

3/ Se procurer des plants onéreux.

La croissance des végétaux demande de s’adapter à un temps propre, souvent déconnecté du nôtre. Vouloir profiter de récoltes rapidement implique d’investir dans des plants coûteux.

La stratégie est aléatoire. En effet, installer une plante n’est pas forcément couronné de succès. Ces dames sont souvent capricieuses et pourront malgré toutes les attentions ne pas apprécier leur nouvel environnement et dépérir.

Il est souvent plus pertinent d’investir dans un plant plus jeune et donc moins cher. Parfois même, la croissance est vigoureuse et très vite, le plant peut atteindre la hauteur souhaitée si l’adaptation est bonne.

 

4/Installer un poulailler ou un bassin sans avoir réfléchi aux conséquences que cela implique.

L’autosuffisance et le souhait de créer une harmonie chez soi ne doivent pas être les seuls moteurs au choix d’accueillir des êtres vivants .

Au même titre qu’un chat ou un chien, les poules et poissons devront être nourris correctement et bénéficier d’un environnement agréable même en cas d’absence. Pour plus de précisions, vous pourrez lire mon témoignage ici.

 

5/ Espérer une autosuffisance absolue et rapide.

C’est une folle promesse mais aussi la plus douce : espérer nourrir sa famille grâce au jardin.

Si certains y tendent plus ou moins, la réalité est qu’une autosuffisance est très difficile voire impossible à atteindre. Elle nécessite un espace assez vaste, un travail acharné mais aussi un lien avec autrui pour pouvoir échanger et se procurer ce dont on a besoin.

Jardiner et cultiver permettent de se réapproprier des savoirs égarés, de se satisfaire d’avoir réussi à maîtriser une nature insaisissable et enfin à éprouver une fierté certaine de consommer le fruit de son travail. Toutefois, ceux qui ont tenté l’aventure vous le confirmeront: une autosuffisance absolue et rapide telle qu’on la conçoit, sans renier drastiquement sur nos besoins et habitudes de vie, est une chimère.

Ces quelques recommandations visent à éviter que plusieurs apprentis jardiniers baissent les bras ou soient déçus par des promesses qui n’en sont pas vraiment.. Avoir à l’esprit que quoiqu’il arrive, la nature reprend toujours le dessus n’est pas un aveu d’échec mais bien une forme d’humilité que tout bon jardinier devrait avoir à l’esprit 😉

 

D’autres questions sur les erreurs à éviter au jardin? N’hésitez pas à les poser!

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager ou à le liker!

Vous pouvez également nous rejoindre pour poser vos questions sur notre groupe ” La main verte”!”

Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.