Les bienfaits de l’ail

Il servait autrefois à repousser les potentiels vampires… Aujourd’hui, plus de suceurs de sang en vue, mais l’ail possède bien d’autres vertus oubliées. Un petit point sur les bienfaits de l’ail dans cet article.

 

1- Une plante millénaire.

L’ail ( Allium savitum), de la famille des liliacées,  originaire d’Asie , est utilisée depuis des millénaires pour ses nombreuses propriétés. C’était alors une “plante médicament” à l’époque où les traitements actuels n’existaient pas.

2- Une composition intéressante.

Outre les multiples vitamines renfermées, les chercheurs actuels s’interrogent sur les principes actifs contenus dans l’ail particulièrement l’allicine et l’ajoène.

En effet des études en cours étudient l’action de ces molécules dans les luttes antibactériennes.

Bientôt des sprays antiseptiques à base d’ail?

3- Quelles utilisations?

L’ail est un aliment couramment utilisé en cuisine. Cependant, il faut savoir que pour bénéficier de ses propriétés, il faut le consommer cru. En effet, plusieurs éléments de sa composition ne supportent pas la cuisson.

L’ail est principalement utilisé pour calmer les troubles digestifs liés à un déséquilibre du microbiote intestinal.

  • Ses propriétés laxatives permettent d’améliorer le confort intestinal en cas de constipation.
  • En cas de mycoses liées au Candida Albicans, l’ingestion d’ail permettra, par ses propriétés antifongiques, de contribuer à en diminuer les effets nuisibles ( ce champignon est naturellement présent dans notre corps, c’est la multiplication de celui-ci qui crée un déséquilibre et donc des troubles).  L’application d’ail en usage externe est déconseillé sur les muqueuses ( possibles irritations).
  • En cas de vers intestinaux, notamment les vilains oxyures qui embêtent les enfants,  les propriétés vermifuges de l’ail sont connues depuis bien longtemps !

Plusieurs sites internet évoquent d’autres utilisations que je ne citerai pas ici: en effet, l’utilisation de l’ail en phytothérapie permet un soin lors d’un trouble récurrent et identifié par la médecine.  En aucun cas, il ne pourra se substituer à des traitements recommandés par les médecins notamment lors d’affections bien plus graves.

4- Posologie et effets secondaires.

Si troubles évoqués ci- dessus:

Adulte: Une cuillère à soupe d’ail découpé en petits morceaux le 1er jour puis une cuillère à café pendant 3 jours. La dose est à modifier selon l’effet sur votre corps.

Il est vivement conseillé d’ingérer l’ail  lors d’un repas  car à jeun, il est susceptible de créer des brûlures d’estomac.

Il existe des “gélules” toutes prêtes à base d’ail. Elles aident les personnes incommodée par le goût. Toutefois, l’ail frais semble être plus efficace. Ma petite astuce: congeler l’ail en petits morceaux ou acheter le découpé et congelé: aucun goût lors de l’ingestion.

Enfants/ femmes enceintes/ personnes sous traitements  : consulter un médecin pour avis médical.

En cas de “surdosage” les principaux effets secondaires sont les diarrhées qui s’arrêteront dès l’arrêt de la prise d’ail.

Pas de risques “d’intoxications” du même acabit que lors de la prise de médicaments. Toutefois l’excès est toujours l’ennemi du bien, à consommer donc avec modération afin que ce remède de grand-mère prouve toute son efficacité.

Cet article sur Les bienfaits de l’ail vous a plu?

N’hésitez pas à le partager ou à le liker!

Vous pouvez également nous rejoindre pour poser vos questions sur notre groupe ” La main verte”!”

Vous pouvez également me retrouver sur Instagram!